Les Tissages, Le monde des Tissus

Tout comprendre: Toile, Satin, Twill, Velours, etc.

L’objectif de ce post est que vous compreniez FACILEMENT les grandes catégories de tissus. Leurs principaux avantages et inconvénients. Et que tout soit clair et organisé dans votre tête … comme l’image ci-dessus finalement.

Qui suis-je?

Je m’appelle Polina. Je suis une créatrice d’accessoires. Selon vos envies. Avec plus de 200 tissus à votre disposition. De haute qualité et en matières naturelles (coton, laine, soie, lin).

Ceintures, bandeaux à cheveux en tous genres, nœuds papillon, écharpe, trousse, …

Cet article est pour partager ce que j’ai appris, en espérant aussi que cela vous incitera à découvrir mon univers et visiter ma boutique.

Résumé

  • Il y a 3 manières d’obtenir une étoffe: le tricot (maille), le tissage, et l’intissé (par ex. feutre)
  • Il y a 6 grandes manières de tisser: toile, twill, satin, velours, gaze, et dobby / jacquard. On peut aussi les combiner
  • Des noms de toiles: percale, popeline, mousseline, taffetas, faille, chambray, batiste, cretonne, natté, reps, shantung, organdi, fil à fil, oxford, …
  • Des noms de satin: duchesse, turc, charmeuse, damassé, …
  • Des noms de twills: denim, serge, gabardine, pied de poule, chevrons, tweed, …
  • La toile est le tissage où tous les fils passent alternativement dessus / dessous les autres. La différence entre les différentes toiles est le plus souvent liée aux fils, parfois aux croisements.
  • Le satin est le tissage où les fils, dans un sens, passent au-dessus de plusieurs dans l’autre sens, pour aboutir à une surface plus lisse, avec un minimum de croisements, qui réfléchit plus la lumière. Il en existe plusieurs variantes.
  • Le sergé -ou twill- est le tissage avec un effet visuel de diagonales, qu’on obtient en décalant, d’une ligne à l’autre, l’endroit où un fil passe sous d’autres. Il y a de nombreuses variantes qui vont des chevrons au pied-de-poule, en passant par le denim ou le tweed.
  • La vraie gaze est un tissu fin et ajouré, qu’on obtient en croisant doublement les fils aux intersections, comme on le fait par ex. sur un filet de pêche. Il y a plusieurs techniques pour tisser en gaze.
  • Le velours est un tissu qu’on obtient en utilisant 2 couches de fils dans la longueur, dont une sera transformée en boucles. Boucles qui seront ensuite coupées en 2, puis arasées.
  • Jacquard et Dobby sont des tissages permettant de travailler chaque fil, ou groupe fils de manière indépendante. Utilisés avec des fils de couleurs ou d’épaisseur différentes, ils permettent d’obtenir quasiment n’importe quel motif ou effet de texture, uniquement par tissage.

Quelle est la différence entre étoffe et tissu?

Il y a 3 grandes manières d’obtenir une étoffe: l’intissé, le tricotage, et le tissage. On tisse en entrecroisant des fils. On tricote en entrecroisant des boucles. On « intisse » en agglomérant / collant des fibres. Le tricot, c’est aussi ce qu’on appelle la maille ou le jersey. L’intissé (ou textile non tissé) le plus connu est le feutre.

Le tissu est étoffe obtenue par tissage.

Comment fait-on un tissu?

On obtient un tissu en croisant des fils, en passant alternativement au-dessus et au-dessous des autres.

Pour ce faire, d’abord on tend des fils en parallèle (dits “de chaine”). Ces fils sont ceux qui donnent la structure générale du tissu. Ensuite, on passe un autre fil (dit “de trame”) dessus et dessous les précédents. La chaine représente les fils dans la longueur du tissu, et la trame, ceux dans la largeur.

Sur un métier à tisser, pour passer les fils dessus / dessous les autres, le principe est le suivant. On soulève une partie des fils dans la longueur (trame) vers le haut, par exemple 1 sur 2, ici les rouges dans le dessin ci-après. Et on abaisse les autres, ici les noirs. Cela crée une ouverture, comme un bec. Et on fait alors passer l’autre fil (la trame, ici en bleu) au fond du “bec”:

Si on prend le dernier fil de trame ajouté (indiqué par la flèche verte), il passe au-dessus des fils abaissés (en noir), et au-dessous des fils élevés (en rouge). Ensuite, on fait le contraire: on soulève les fils noirs, on abaisse les fils rouges, et on fait repasser le fil bleu. Et on continue ainsi sur toute la longueur.

Les grands types de tissages

Il y a 6 principaux tissages:

  • la toile
  • le sergé (ou twill)
  • le satin
  • le velours
  • les entrelacés (Jacquard, Dobby, …)
  • la gaze (ou Léno)

La Toile

C’est quoi un tissage toile?

Le tissage “toile” est celui où chaque fil passe alternativement dessus puis dessous chacun des autres, et qui fait des croix. Comme, par exemple, pour le cordage d’une raquette de tennis.

Si le fil est très fin, ce maillage est à peine visible, et imperceptible au toucher.

Le tissage dit “toile” a historiquement, 3 autres noms en France: drap, uni et taffetas. Dans le sud-est (Lyonnais / Provence), où l’on fabriquait surtout des tissus en soie, on l’appelait taffetas. Dans le nord (tissu laine, puis lin), on parlait de “drap”. Et dans l’est (Vosges, Alsace), c’était “uni”.

Les grands types de toile

Parmi les tissages toile, vous avez la percale, la popeline, la mousseline, le calicot, le chintz, le taffetas, le voile, l’organdi, l’organza, le natté, le reps, la cretonne, la batiste, la faille, le chambray, … sans oublier la toile elle-même, nom qu’on réserve maintenant aux tissus épais. En lien, de articles plus spécifiques sur ces tissages.

Ce qui les différencie, c’est:

  • soit la nature des fils utilisés (par ex., un fil fin et un fin épais pour la popeline, 2 fils de couleur différente pour un chambray, des fils très torsionnés sur la percale, etc.);
  • soit les croisements (par ex., pour le natté, c’est 2 ou 3 fils qui passent ensemble au-dessus puis au-dessous de 2 ou 3 autres).

Avantages et inconvénients du tissage toile

La toile est le tissage le plus solide, car tous les fils sont totalement liés les uns aux autres.

Comme tous les fils se croisent, la toile est aussi le tissage le moins lisse. Et donc aussi:

  • le plus rugueux (sauf si le fil est trop fin pour que ce soit perceptible);
  • le plus mat (car les croisements de fils cassent la réverbération de la lumière).

La toile peut faire des tissus très stables (si les fils sont bien torsionnés et bien solides, et si les fils dans la longueur et la largeur sont plutôt similaires). Dans le cas contraire, la faiblesse du fil entraine une faiblesse du tissu (par ex., il rétrécira au lavage); dans l’autre, on obtient un tissu déséquilibré, ou qui a un sens où il est plus solide, et un autre où il est plus faible.

Le satin

C’est quoi un tissage satin?

Le satin est un tissu lisse et lustré sur l’endroit:

Comment fait-on un satin?

L’idée générale, c’est de montrer les fils alignés dans 1 des 2 sens du tissu, en masquant les autres. Et de minimiser les endroits où les fils se croisent et font un nœud.

Concrètement, dans le tissage satin, les fils -dans un sens donné-, passent au-dessus de plusieurs fils dans l’autre sens. Ceci rend la surface plus lisse, et donc aussi plus brillante et plus soyeuse. Et l’on le fait différemment d’une ligne à l’autre, pour garder un tissu relativement solide dans son ensemble, comme ceci:

Dans le croquis ci-dessus, ce sont les fils dans la largeur (trame), en bleu, qui passent au-dessus de plusieurs autres fils dans la longueur (chaine, en rose). C’est le cas le plus fréquent. Il s’agit ici d’un satin dit “de 8”, où l’on passe au-dessus de 7 fils avant de passer sous 1.

Par contre, si vous prenez l’envers de ce tissu, vous verrez exactement le contraire (i.e. ce qui était dessus passe dessous), ce qui donne ceci:

Qu’est-ce-que cela change? Eh bien cela dépend des fils qui sont utilisés respectivement dans la longueur et la largeur. Dans le 1er cas, vous voyez presque exclusivement les fils de trame. Et dans le 2nd, presque uniquement les fils de chaine.

Quels sont les différents satins?

Le tissage satin est d’origine chinoise, et était utilisé pour la soie. En Chinois, il existe plusieurs mots pour qualifier les différents satins. En français, c’est très pauvre pour les unis, à part charmeuse et duchesse, … (nb: shantung, dupion, taffetas, organza, chiffon, etc. sont des toiles, et donc pas des satins).

Le satin est une manière de tisser, on peut faire des satins avec n’importe quelle matière: soie, coton, laine, polyester, nylon, …

Il y a de nombreuses façons de tisser des satins. Pour simplifier, ils dépendent de 3 critères:

  • la nature des fils utilisés (matière, épaisseur, couleur, …), en chaine et en trame;
  • sur combien de fils passe-t-on? Globalement, c’est entre 4 et 12. Mais on peut aussi aller plus loin;
  • le fait-on de la même manière sur l’ensemble du tissu, ou pas?

Pour illustrer cela, voici 3 satins tissés différemment:

Satin de 5
Satin de 8 régulier
Satin de 8 irrégulier

Dans le 1er satin, la trame passe au-dessus de 4 fils (on dit satin de 5). Dans le 2ème, où elle passe au-dessus de 7 fils (satin de 8). Le 3ème est aussi un satin de 8, mais les croisements sont plus éclatés, et pas alignés sur une même droite.

Qu’est ce que cela change? En résumé: plus le fil passe au-dessus des autres, plus le tissu est lisse, brillant, fragile, et souple. Ce qui impacte à la fois le tombé, le lustre, et la solidité. Pourquoi?

Plus un fil passe au-dessus des autres, plus le tissu est lisse en surface. Et plus la surface est lisse, plus elle réfléchit la lumière, rendant le tissu plus brillant.

Ensuite, plus il passe au-dessus des autres, moins il est lié (ou noué) aux autres, ce qui rend aussi le tissu plus fragile.

Ensuite, comme les fils sont moins noués vigoureusement les uns aux autres, la souplesse est supérieure, le tissu se “déforme” plus facilement. Et avec, le tombé, si le tissu a un peu de poids.

Ensuite, comme il y a moins de nœuds entre les fils, le satin est aussi le plus sensible aux accrocs.

Enfin, c’est le tissu le plus difficile à utiliser en couture, car il est le plus glissant.

Quels sont les avantages et inconvénients du satin?

Le satin est le tissage qui donne les tissus les plus lisses, les plus brillants, les plus soyeux.

Le satin est aussi le tissage qui donne les tissus les plus fragiles, notamment parce qu’ils peuvent filer comme un bas.

Le Twill (ou sergé)

C’est quoi un tissage sergé / twill?

Le sergé – ou twill – est un tissage avec un effet visuel de diagonale, comme ceci:

On fait le tissage twill en décalant, d’une ligne à l’autre, l’endroit où le fil passe sous les autres.

Le twill ci-dessus est ce qu’on appelle un 2 / 2. On passe alternativement sur 2 fils, puis sous 2 fils, et on décale sur la ligne suivante.

Quels sont les différents twills?

Le principe du twill est de passer alternativement au-dessus et au-dessous de quelques fils, et de décaler d’une ligne à l’autre. Après, sur combien, sous combien, quel décalage d’une ligne à l’autre, quelle pente des diagonales, dans quel sens les diagonales, tout cela est libre. En plus de cela, comme pour les autres tissages, on peut :

  • utiliser différents schémas à différents endroits du tissu,
  • utiliser la même (ou différentes) nature(s) de fil(s) : matière, épaisseur, couleur, …, en chaine et en trame;

Voici quelques tissus avec un tissage twill / sergé: la gabardine, la serge, le denim, mais aussi, en jouant avec les fils, le pied de poule, le tweed, le prince de Galles, les chevrons, le tweed, …

A titre d’illustration, voici comment on tisse un pied-de-poule, et un effet chevrons:

Et voici le twill / sergé classique d’un Denim, en l’occurrence en 3 / 1:

Comme pour les autres tissages, on peut tisser en twill avec n’importe quelle matière.

Enfin, la relation entre tissage twill et torsion de fil est particulièrement forte. En effet, le twill a des diagonales dans une direction donnée. Et les fils eux sont aussi torsionnés dans une direction donnée (en S ou en Z). Que fils et twill aillent dans le même sens ou pas, impacte le rendu visuel (diagonales plus ou moins prononcées).

Le Velours

Avec le velours, on entre un peu dans le territoire de la tapisserie et de la maille.

Traditionnellement, pour fabriquer un velours, on utilise 2 fils dans la longueur (au lieu d’un seul), et des baguettes autour desquelles s’enroule l’un de ces 2 pour faire des boucles:

Ensuite, on prend des ciseaux, on glisse une lame à intérieur des boucles, et on coupe. La boucle devient alors comme 2 “poils” dressés. Ça, c’est le principe traditionnel.

De nos jours, la technique est d’en faire 2 d’un coup, l’un au-dessus de l’autre et en position inverse, et ensuite de couper au milieu:

Les Entrelacés et Façonnés (Jacquard, Dobby, …)

Avec un tissage toile, on obtient un résultat uniforme, et relativement basique. Avec un tissage satin, on obtient un tissu lisse et lustré. Avec un tissage twill, on crée des effets de motifs en diagonale.

Mais parfois, on veut aller au-delà, et obtenir quelque chose comme cela, uniquement par tissage:

Pour obtenir un résultat comme celui ci-dessus, il faut ici 2 couleurs de fils, et être particulièrement précis sur les endroits où telle couleur est apparente. Quand c’est avec un métier manuel, cela se passe comme cela:

Le Jacquard est une invention qui permet en fait de lever / baisser les fils qu’on veut, au moment où l’on veut, à l’endroit où l’on veut … Historiquement avec des cartes perforées. Et maintenant, c’est géré électroniquement, par des ordinateurs. Concrètement, cela permet d’obtenir le motif qu’on veut, par seul effet de tissage, i.e. sans teinture a-posteriori. Par exemple quelque chose comme cela, avec un fil noir et un fil blanc:

On peut aller plus loin, avec plusieurs couleurs de fil, plusieurs épaisseurs, … mais aussi plusieurs couches “entre-tissées”.

Le Dobby, en simple, c’est la même chose, à la différence que ce n’est pas fil par fil, mais par groupe de fils. On peut l’utiliser pour faire des motifs, mais aussi pour créer des effets de texture. Parmi ceux-ci, vous avez notamment tout ce qui donne un effet nid d’abeille / gaufré, les motifs en relief sur les tissus à chemise, etc.

Pour illustrer cela autrement, voici quelques exemples de tissages, mais les possibilités sont presque infinies, car on peut utiliser différentes matières, couleurs, épaisseurs, etc:

Parmi les façonnés traditionnels, vous trouverez notamment les damassés et les lampas.

La (vraie) Gaze

Quand on pense à un tissu en gaze, on pense à quelque chose comme ceci:

Mais cela n’est pas une gaze, juste une toile ajourée, i.e. avec un certain espace entre les fils. Et l’enjeu avec ce genre de choses, c’est que ça ne tient pas, ça se déforme, ça s’effiloche.

Pour faire une vraie gaze, c’est à dire un tissu à la fois fin, ajouré ET stable, on utilise une technique de tissage -avec un métier différent appelé Leno-, où les fils vont être à la fois croisés et entortillés.

Pour le voir de façon concrète, voici un exemple avec de la ficelle:

Une autre technique comparable est celle qu’on utilise pour faire des filets de pêche, où l’on veut aussi une maille ajourée ET solide:

Dans le cas d’un tissu, l’idée est exactement la même. Et il y a plusieurs méthodes pour arriver à ce résultat, comme celles-ci:

Questions / Réponses:

Quelle est la différence entre le twill et la popeline?

Twill et popeline sont 2 tissages différents, qu’on peut utiliser avec n’importe quelle matière, et avec différents fils. Le twill est un tissage en diagonales, qu’on obtient en décalant, d’une ligne à l’autre, l’endroit où un fil passe sous d’autres. La popeline est un tissage en croix, obtenu avec 2 fils différents, fin et raide en longueur, plus épais et souple en largeur.

Quelle est la différence entre le twill et twill de soie?

Le twill est une manière de tisser, qu’on peut utiliser avec n’importe quelle matière. Et la soie est une matière, qu’on peut tisser en satin, toile, twill, velours, …. Le twill est un tissage avec un effet de diagonales, qu’on obtient en décalant, d’une ligne à l’autre, l’endroit où un fil passe sous d’autres.

Pour aller plus loin

Quelle est la différence entre le twill et la gabardine?

Le twill est une famille de tissage, et la gabardine est une des variantes du twill, avec cet effet de diagonales. Spécifiquement, la gabardine est tissé” très serré, avec une surface relativement côtelée, qu’on obtient en utilisant un fil plus épais dans la largeur. La gabardine est généralement en coton ou en synthétique, parfois en laine ou mélange.

C’est quoi le satin de coton?

Le satin est une manière de tisser, visant à obtenir la surface la plus lisse, en minimisant les croisements de fils. On peut faire un satin avec n’importe quelle matière: soie, coton, laine, synthétique, etc. Le satin de coton est le tissu de coton le plus soyeux, surtout s’il est fait avec un fil mercerisé (coton perlé).

Quelle est la différence entre soie et satin?

La soie est une matière, qu’on peut tisser en satin, twill, toile, velours, etc. Le satin est une manière de tisser, visant à obtenir la surface la plus lisse, en minimisant les croisements de fils. On peut tisser n’importe quelle matière en satin, y compris le coton et le lin. Le satin de soie est le tissu de soie le plus lisse, le plus souple et le plus brillant, mais aussi le plus fragile. Il le sera plus ou moins selon la qualité de fil de soie utilisée.

2 thoughts on “Tout comprendre: Toile, Satin, Twill, Velours, etc.

  1. DALAL ALAOUI dit :

    Bonsoir,

    Je viens de decouvrir ce site et j’y apprends beaucoup de choses. Merci beaucoup

    Dalal

    1. Bonjour Dalal, je vous remercie beaucoup de me l’écrire. C’est le but, qu’on y apprenne quelque chose d’intéressant et utile. Et je suis très contente que ce soit le cas pour vous. Merci encore d’avoir pris le temps de m’écrire 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.