Le monde des Tissus, Les Tissus Japonais

Les tissus Japonais Dobby? C’est quoi?

Tisser, c’est croiser des fils. Perpendiculairement, dessus puis dessous dans le cas d’une toile:

Pour dessiner des motifs, on va, par exemple, « sauter » des croisements; et ces « irrégularités » vont dessiner une forme.

Avant, les métiers à tisser étaient basiques, en bois. L’invention des pédales pour lever ou baisser certains fils, et donc pour créer des motifs ou reliefs a été faite par les chinois, au Moyen Âge. En rappelant que l’utilisation de la soie en Chine pour le vêtement date d’environ 3500 ans avant JC, alors qu’elle n’est arrivée au Japon qu’aux alentours de 200 après JC.

Le métier à tisser Dobby est un remplaçant moderne du métier manuel à pédale. Il est apparu au milieu du 19ième siècle. Il permet de créer des reliefs, des motifs, de donner de la texture au tissu, afin qu’il soit moins lisse et moins uniforme. On peut l’utiliser avec des fils unis, ou de différentes couleurs; mélanger des fils réguliers et irréguliers. Dans la chemiserie, il est parfois utilisé pour donner du relief aux rayures. Le piqué -avec ses reliefs en forme de petits carrés ou losanges genre nid d’abeille ou gaufré- est un type de Dobby, qu’on utilise notamment pour les polos, afin qu’ils soient plus légers et « collent » moins à la peau quand il fait chaud.

Personnellement, j’aime beaucoup le Dobby quand il est associé à un motif de vagues. Ou quand il donne au coton l’aspect d’un lin brut.

Laisser un commentaire