Le monde des Tissus

Les Tissus en Lin: l’essentiel à savoir

Le lin au départ, c’est cette plante sur la photo. Elle est cultivée soit pour ses graines, soit pour ses fibres. Et on en fait des huiles, des isolants, du compost, des panneaux, des enduits, … et des tissus.

Le lin a beaucoup d’avantages, et de très bonnes raisons d’être populaire.

  • un toucher unique, incomparable;
  • c’est une fibre textile très solide et résistante (plus que le coton ou laine);
  • il ne peluche pas;
  • hypoallergénique;
  • respirant;
  • thermo-régulateur (la fibre est creuse), il tient plutôt chaud en hiver, et plutôt au frais en été;
  • il absorbe l’humidité;
  • il sèche vite;
  • il se tisse très bien avec la laine, le coton, et la soie, à qui il ajoute ses qualités.
  • Plutôt résistant à la chaleur, au soleil
  • sa culture est assez respectueuse de l’environnement (sa culture réclame moins d’eau, d’engrais et de pesticides que le coton; le rouissage peut être polluant);

Le lin a 3 inconvénients principaux:

  • sa fibre n’est pas élastique; donc se froisse plus facilement; elle peut se casser (former des plis qui ne disparaissent pas au repassage)
  • il est plus cher (que le coton); car sa fabrication est plus longue, plus lourde; son filage et son tissage sont beaucoup plus lents
  • ne permet pas d’aussi beaux imprimés que la soie ou le coton.

C’est quoi le lin de qualité?

La fibre de lin se trouve dans la tige, et on l’obtient après plusieurs étapes (rouissage, égrenage, étirage, broyage, battage, peignage). Le résultat final, ce sont des fibres irrégulières, de longueur et épaisseur différentes. Comment souvent dans le textile, les fibres les plus intéressantes et les mieux valorisées sont celles qui sont longues, fines, et régulières. Notamment parce qu’elles donneront un fil de meilleure qualité et parce qu’elles seront mieux utilisées par les tisseurs.

L’unité est le numéro anglais lin ou Ne(l) ou Lea; grosso-modo, c’est la longueur de fil qu’on obtient pour un poids donné. Plus ce chiffre est élevé, plus le fil est fin, et donc meilleure la qualité.

L’amélioration de la qualité des tissus en lin, ces dernières années, est notamment liée à trier les fibres. Ces progrès permettent même maintenant de tricoter le lin, d’en faire des t-shirts ou pulls en jersey (rendus donc infroissables grâce au tissage), du molleton, du piqué, …

Quel critère pour évaluer la qualité d’un tissu en lin: qu’il soit lisse, doux, bien teint et sans cassure (pli permanent).

L’oeil ne pouvant évaluer l’épaisseur d’un fil  …..

Une belle étoffe en lin est tissée avec un fil fait de fibres fines et longues. Elle sera vraiment souple et douce. Un excellent exemple? Les chemises en lin d’Hermès.

Les lins haut de gamme auront un fil et un tissage très régulier, sans minuscules bourrelets / irrégularités. Ceci étant, s’il y en a, le tissu n’est pas nécessairement de qualité moyenne ou médiocre; notamment parce qu’on peut considérer que ces irrégularités font partie du charme, ou qu’il en faut pour montrer que c’est bien du 100% lin.

Enfin, le lin étant peu souple / élastique / résilient, il peut « casser » (un pli qui ne part plus au repassage). C’est à vérifier lors de l’achat.

Un tissu en lin est-il plus solide ou résistant qu’un tissu en coton? Pas vraiment, ça dépend.

Il y a différentes qualités de lin et de coton, des bons et moins bons chez chacun. Si la fibre lin est plus solide que celle du coton, le filage et le tissage importent aussi beaucoup. Une limite du lin, c’est qu’on ne peut pas le tisser avec autant de densité qu’un coton. Avec les lins les plus fins, on peut atteindre dans les 60, voire 80 fils par cm2.  Une belle fibre de coton peut être tissé à 150 voire 200, et un tel tissu, même fin, dure vraiment très longtemps. Les Jeans d’antan duraient une vie ou presque. Enfin, entre le prix, l’épaisseur, la qualité, les traitements d’apprêt, il y a tellement de variables …

Espérant que cela vous soit utile,

 

Laisser un commentaire