Conseils Pratiques, Le monde des Tissus

Quelle écharpe porter au printemps? en quelle matière?

Nous sommes mi-février, entre l’hiver et le printemps, qui se rapproche. Les températures restent fraiches voire froides le matin, et deviennent plus agréables en journée. Il devient moins nécessaire de s’emmitoufler sous plusieurs couches de laine épaisse. Mais en même temps, il nous faut quelque chose qui nous protège le cou, mais ne devient pas trop chaud par moments.

En fait, quels sont les critères importants pour avoir chaud?

  • l’imperméabilité à l’air, parce que l’air glacé qui rentre, c’est le pire;
  • l’effet barrière thermique;
  • la respirabilité (si le tissu empêche l’humidité de sortir);
  • la rapidité de séchage (si le tissu garde l’humidité, ça glace le cou).

Le consensus général -pour le vêtement ou la maison d’ailleurs- c’est que le plus important est l’imperméabilité à l’air extérieur. Et ca, pour les tissus, c’est une question de tissage (dense / serré, ce qui ne veut pas dire épais).

Le bon compromis, pour la demi-saison, est donc quelque chose qui soit tissé dense / serré, relativement chaud, assez fin et respirant (pour éviter d’avoir trop chaud, et d’en transpirer). Cela nous donne, selon moi, 4 possibilités:

  • les écharpes en laine fine et dense;
  • les écharpes en laine et coton, ou laine et soie. Personnellement, j’aime avec une face coton et une face laine, parce qu’on peut changer le côté au contact de la peau, suivant la température extérieure.
  • les écharpes en coton, si elles sont tissées serré.
  • les écharpes en soie.

En effet, contrairement aux idées reçues, on peut avoir plutôt chaud, être bien protégé(e) avec une écharpe en coton … à condition, évidemment, qu’elle soit tissée fin et serré, et qu’on ne fasse pas un long effort physique, car le coton garde plus l’humidité (la sueur) et sèche moins vite que la laine ou le synthétique.

La soie a pour elle d’être un très bon isolant, et respirante. On peut effectivement avoir une sensation de fraîcheur, mais c’est une sensation de contact, car la soie isole vraiment très bien. Par contre, son entretien est délicat.

Une fine laine tissée serrée est aussi parfaite: elle tient chaud; elle évacue la transpiration et elle sèche plutôt vite. Et si elle est de belle qualité, elle est douce et ne gratte pas.

Les écharpes en coton ou lin avec un tissage lâche ou ajouré (mesh, gaze, …), à la fois légères et respirantes, sont parfaitement adaptés à l’été.

Quid du synthétique? Le consensus général est de dire que le plus chaud est la laine (ou le duvet).

Quid des tissus synthétiques:

  • Par rapport à la laine, c’est moins cher et ça sèche plus vite (viscose exceptée).
  • Beaucoup de qualités d’usage: léger, facile à entretenir; ça prend et garde très bien les couleurs; cela se froisse peu, voire pas.
  • Les inconvénients:
    • ce sont des dérivés de plastique, donc c’est peu respirant et même plutôt répellant (hydrophobe), ce qui accentue la sudation.
    • les mauvaises odeurs: comme la transpiration est peu ou mal évacuée, cela permet aux bactéries de se développer dans le tissu; ce qui peut d’ailleurs aussi dégrader la fibre;
    • c’est générateur d’électricité statique;
    • ca attire les peluches et la poussière;
    • c’est très inflammable.

Après, le grand substitut de la laine est l’acrylique, et on peut lui ajouter, en plus des caractéristiques précédentes:

  • C’est ce qui se rapproche le plus, en terme de toucher, de la laine.
  • C’est assez chaud, souple, doux.
  • C’est polluant, et ça libère -notamment quand nous le lavons- des micro-plastiques, et c’est une pollution qu’on ne sait pas filtrer. Et qu’on retrouve forcément dans nos assiettes.

Personnellement, je ne travaille que très rarement les matières synthétiques.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2019 Polina Couture

Laisser un commentaire