Cuisine Japonaise, Le monde des Couleurs

Les Couleurs du Thé au Japon

Comme je suis une amoureuse du thé et des couleurs …

Dans beaucoup de pays, thé se dit Tcha. Ou Tchaï (Russie). Et pas forcément qu’en Asie d’ailleurs, puisque c’est aussi le cas du Portugal.

En Japonais, l’idéogramme est 茶. Lié aux concepts d’herbe et d’amertume.

Pour un français, marron, c’est vert et rouge … ou bleu et orange. Au Japon, c’est plutôt orange et noir.

En France, quand on parle de la couleur « marron », il s’agit de la famille des marrons et bruns. En anglais ou allemand, c’est brun (resp. brown et braun). En espagnol, le mot est « moreno » et est étymologiquement lié aux Maures. Et au Japon, le mot courant pour cette famille de couleurs est Tcha, ou plus précisément tcha-iro (litt. thé-couleur). Car le thé est utilisé pour teindre depuis le moyen-age. D’ailleurs, cette couleur est même devenue très populaire pour les vêtements à l’époque Edo (17 au 19ième siècle).

Au Japon, les noms de couleurs ont souvent pour origine la nature (plante, animal, minéral, …). Ils sont aussi souvent liés aux pigments pour les obtenir; c’est le cas du thé, du curcuma, de l’indigo, de la noix, etc.

Et comme l’équivalent de « marron » est lié à la teinture « thé », la couleur dérive aussi vers des bruns verdâtres, ou bruns grisâtres, ou des bruns avec ) la fois un peu de gris et de vert (vers kaki, olive, certains ocres, …).

COULEURS TRADITIONNELLES LIEES AUX THES

Cha-iro:

Couleur thé

Sencha Iro:

La couleur du thé japonais: sencha, qui signifie littéralement thé infusé.

Karacha:

Littéralement, thé chinois. Peut se lire aussi Tōcha, qui est un jeu visant à reconnaître les thés (qualité, origine).

Kigaracha:

Littéralement, thé jaune chinois.

Sensaicha (ou Chitose-cha):

Origine inconnue. Probablement liée à une couleur de feuilles persistantes.

Rikyūcha:

Littéralement, thé de Sen no Rikyū, un légendaire maitre de thé du 16ième siècle.

Ikoucha:

Littéralement, la couleur du thé prestigieux.

LES COULEURS LIEES AUX THES BLANCS

Shiracha:

Littéralement blanc thé.

Rikyushiracha:

Thé blanc de Sen no Rikyū (cf. ci-dessus)

QUELQUES COULEURS LIEES AUX INFUSIONS

Rancha:

Litt. orchidée infusée. Lié à une fleur jaune utilisée pour parfumer le thé en Chine (Chloranthus spicatus).

Yanagicha:

Infusion de saule (vertus médicinales)

Kuwa-iro:

Du mûrier (arbre)

LES COULEURS LIEES AU MARRON / THE

Uguisucha:

Ici, la couleur « thé » est mélangée avec le vert de l’oiseau ci-contre (uguisu: bouscarle chanteuse).

Très populaire à l’époque Edo.

Hiwacha:

Ici mélangé avec le vert de cet oiseau (le tarin).

Kincha:

Thé doré (kin = l’argent, les sous)

Akacha:

Couleur thé + rouge (aka)

Kuwacha:

Marron / Thé et mûrier (voir ci-dessus)

Chojicha:

Thé + clou de girofle

Mirucha:

Marron (thé) + Algue

Chojicha:

Thé + raisin

Etc.

Maintenant, pourquoi une telle richesses dans les tons bruns / marrons? Que l’on retrouve d’ailleurs avec les gris ou les bleus (indigo)?

En fait, depuis au moins le 6ième siècle, la société japonaise était organisée en classes. Un système venu de Chine, qui a évolué au cours du temps, et codifiait également les vêtements. Historiquement, 7 couleurs étaient réservées à la noblesse, aux ministres et fonctionnaires, et interdites au peuple. A l’époque Edo (17/19ième), il s’agissait surtout des couleurs vives -en plus des matières nobles- et les gens du « peuple » (paysans, artisans et commerçants) s’habillaient donc en gris, bleu, et marron. Mais cette période a aussi vu se développer une bourgeoisie commerçante et citadine. Et avec, l’art de s’habiller avec élégance, en flirtant avec les limites des interdits. D’où cette créativité. On parlait d’ailleurs de 48 marrons / thés, et 100 gris / souris

Ces différents marrons étaient à l’époque regroupés en 3 grandes familles: les marrons / rouges, les marrons / jaunes, et les marrons / verts. Qui elles-mêmes sont liées à 3 formes du thé: le thé bancha (dernière récolte, le plus commun), le thé moulu (hikicha ou matcha), et le thé infusé (sencha).

Enfin, marron est la couleur de la terre et des troncs d’arbre. Autant de sources d’inspiration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *