Le Japon, Le monde des Tissus

La Signification des Objets et Représentations sur les Tissus Japonais

Dans un idéogramme, un dessin, ou un simple motif, il y a souvent un symbole, un voeu, une histoire, des croyances, …. Tous ces « motifs » sont d’un usage séculaire au Japon, et traditionnellement utilisés pour les vêtements, mais aussi la céramique, la laque, le linge de maison, … et même les jardins (y compris en étant dessinés dans le sol).

L’idée est de vous permettre de savoir rapidement et simplement ce que peut vouloir raconter votre tissu japonais. Ce post sera enrichi, au fur et à mesure.

Pour faciliter la lecture, il y a 4 posts différents (les autres concernant les motifs géométriques, les animaux, et les fleurs).

LES ELEMENTS NATURELS

Les Montagnes: Yama

Elles sont vénérées au Japon, dont la nature est si accidentée, si tourmentée. C’est aussi lié au shintoïsme: les montagnes sont des lieux sacrés, entre la terre et le ciel, qui abritent des divinités (ou esprits): les kamis.

Les cours d’eau / Rivière: Kawa

Elles sont représentées de manière plus ou moins stylisée ou figurative.

Elles apportent la vie des montagnes. Elles symbolisent aussi le cours de la vie, la continuité.

Les Nuages: Kumo

C’est un motif décoratif -lié à l’admiration de la nature- avec les significations classiques des nuages: l’espoir, l’impermanence, les augures, la proximité aux Dieux, le changement, ….

C’est aussi un motif signature pour les charpentiers japonais.

Il existe sous de très nombreuses formes, plus ou moins stylisées, parfois combinées à d’autres motifs.

Les flocons de neige: Yukiwa

C’est un motif de bon augure, car la neige nourrit la terre et promet de bonnes récoltes.

Il se peut aussi se porter pour son côté rafraichissant.

Les Vagues: Nami

Historiquement associé aux Dieux de la mer. Au-delà, ce motif exprime la force.

LES OBJETS

Les éventails: Uchiwa / Sensu / Ougi

Parce qu’il s’ouvre, l’éventail est un auspice de développement et de prospérité, .

Les rubans de papier: Noshi

Ces rubans sont attachés à des cadeaux offerts lors de cérémonies ou célébrations, pour exprimer ses meilleurs voeux.

Cela fait référence à une ancienne pratique religieuse, qui consiste à offrir de l’ormeau (frais ou séché) aux dieux dans un cornet de papier (religion Shinto). L’ormeau étant à la fois très prisé, et paré de vertus liées à la santé et la longévité -au Japon comme d’autres pays d’ailleurs-.

Les Boules Brodées: Temari

Ce sont des boules décoratives.

Historiquement, c’était une balle ou un ballon, fabriqué à partir de chutes de cuir ou de tissu. C’est devenu un artisanat, une façon de broder.

Le Tambour Japonais: Tsuzumi

Les tambours (taiko) sont maintenant plutôt associés à la fête, à la joie, aux célébrations.

On voit le plus souvent celui-ci (tsuzumi), plus esthétique: il s’agit d’un tambour traditionnel, utilisé dans la musique folklorique, le théâtre nō et le kabuki.

Parapluies et Ombrelles: Kasa

Un objet traditionnel.

Indispensable dans le Japon d’hier … et d’aujourd’hui.

Phonétiquement, kasa signifie aussi chapeau, par contre, l’orthographe des 2 mots diffère.

Boite et Coquillages: Kai-awase

Kai, ce sont les coquillages. Awase – qui correspondent. Ceci fait référence à un jeu de la noblesse japonaise, qui date de l’époque Heian (IXe -XIIe siècle), consistant à retrouver les paires originales de coquilles (souvent des palourdes, dont l’intérieur était peint). La boite (kaioke) était également richement décorée. Ce jeu faisait souvent partie du trousseau des jeunes filles.

Il peut symboliser une belle harmonie au sein du couple.

Le Carosse: Kuruma

Litt., voiture. Celui-ci servait à transporter la noblesse

Le Chariot à fleurs: Hanaguruma

Litt., voiture à fleurs. Historiquement, c’était de toute taille, et décoratif. Aujourd’hui, cela désigne tout véhicule fleuri, celui des mariés, un char fleuri de défilé, …

La Roue de Chariot: Genjiguruma

Elle évoque la voiture impériale. Ses roues étaient richement ornées, notamment de motifs auspicieux.

Litt., la roue de Genji (le héros du roman, ou clan Minamoto; époque Heian), car son sceau représentait une roue.

La roue est aussi un symbole de changement.

QUELQUES PORTE-BONHEUR

Les porte-bonheur: Takara Zukushi

Les trésors … un ensemble de porte-bonheur … souvent au nombre de 7, un chiffre qui porte également chance au Japon. Et comme il en existe plus de 7, ceux qui sont représentés varient.

Le Marteau Magique: Uchide no Kozuchi

Le maillet magique, qui exauce les voeux.

Il est dans les mains de Daikokuten, une des 7 divinités du bonheur, associée à la bonne prospérité et la nourriture.

Dans les contes, il est souvent détenu par des ogres.

Le Joyau: Hōju (ou hōshu)

D’origine bouddhiste. Il est en forme de larme (ou de boule), parfois avec des flammes (kaen hōju – la joyau flamboyant).

Il repousse les démons, et aide à réaliser les souhaits.

Il est aussi en haut du mât sur le toit des pagodes japonaises (sōrin).

Le Chapeau d’Invisibilité: Kakuregasa

Dans les contes, celui qui le porte devient invisible.

Peut aussi être une cape de paille (mino), que les serfs utilisaient pour se protéger de la pluie.

La Robe / le Manteau de Plumes: Hagoromo

Elle permet de voler.

Les Rouleaux (précieux): Makimono / Hōkan

Ce sont les rouleaux de papier (ou soie) sur lequels on écrit, peint, dessine. A usage artistique, religieux, éducatif, etc.

Ils symbolisent le savoir, la sagesse.

Les Poids : Fundō

Utilisés avec une balance pour déterminer le poids. Ils symbolisent l’argent, les économies.

Le Sac d’Or / d’argent: Kin’nō / Kanabukuro

Celui qui ne se vide jamais.

Les Clous de Girofle: Chôji

Ils étaient utilisés pour soigner, teindre, parfumer, et étaient de grande valeur.

La Clé: Kagi

Celle de la maison aux trésors des Dieux

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2019 Polina Couture

Laisser un commentaire