L'Esthétique Japonaise

Esthétique Japonaise – Valeur et Beauté de la Simplicité dans l’Art et l’Artisanat

L’esthétique Zen a été très bien expliquée par un philosophe japonais: Shin’ichi Hisamatsu. Dans les 7 principes directeurs qu’il évoque (voir ce post), il y a kanso (簡素): la simplicité.

Simplicité peut sous-entendre simplet, simpliste, pauvre, fruste, banal, insipide …  Ici, ce n’est pas ça du tout, et l’objectif de ce post est de vous faire ressentir cette valeur de « simplicité ».

Et pour cela, on va d’abord parler de …. cuisine, ça parle à tout le monde, et c’est moins sensible à la mode.

Au début, il y a la matière première. On sait tous qu’une tomate de jardin cueillie à maturité a un goût incomparable par rapport à celle du supermarché. Mais pour bien comprendre la valeur du simple, il faut comparer les choses à coût égal. Par exemple, pour un même budget de quelques Euros, préférez-vous manger une petite poignée de délicieuses myrtilles sauvages … ou une grosse barquette de myrtilles de culture, presque insipides?

A budget égal, qu’est-ce-qui vaut mieux? Un verre de vin médaillé ou une bouteille de vin de table? Un menu pizza au restaurant ou se faire un homard à la maison? Paul Bocuse lui-même a dit: « Un plat unique comme un pot-au-feu, une volaille, une bonne bouteille, avec deux, trois copains. C’est cela aussi le bonheur : la simplicité. »

Mais en fait, bien réussir les choses les plus simples n’est justement pas si simple. Un très bon exemple: les oeufs au plat. Obtenir un blanc intégralement cuit et sans le moindre excès de cuisson, avec le jaune bien coulant, et assaisonner le tout avec justesse, ce n’est pas évident du tout, mais tellement bon quand c’est bien fait.

Plus loin dans le même esprit, le plat iconique de Joël Robuchon, un des plus grands chefs de l’histoire: une simple purée de pommes de terre. Pas d’ingrédient magique, juste des pommes de terre, du lait, du beurre, poivre et sel … et un intense travail du bras.

On a tendance à ne pas voir la quantité de travail dans ce qui est simple: dans une salle rococo, elle saute aux yeux. Mais quand on mange une délicieuse tomate ou une purée d’exception, on tend parfois à oublier le travail du jardinier ou du cuisinier.

La purée de Robuchon, c’est vraiment kanso. Et il faut voir là 2 efforts conjoints:

  • donner le plus de valeur possible à ce qui est le plus essentiel
  • éliminer tout ce qui est superflu, accessoire, inutile.

Derrière cette recherche de simplicité, il y a une volonté de qualité, d’efficacité, de clarté, d’évidence, de robustesse, d’authenticité, de justesse, de pertinence, de pureté.

Cela se retrouve évidemment dans le « basique ». Deux exemples qu’on connait tous: Ikea et Uniqlo. Leur origine n’est pas si étonnante: en Scandinavie et au Japon, la simplicité est culturellement parée d’un peu plus de vertus qu’ailleurs.

Mais cela se retrouve aussi le luxe et la mode d’aujourd’hui … ces 2 approches entre, d’une part, quelque chose qui s’approche de l’extravagance et du baroque, et d’autre part, quelque chose d’épuré, où le luxe apparait à travers la qualité de la matière, la pureté de la coupe, la tenue du vêtement sur le corps, …,

Avec la simplicité, c’est aussi la nature de l’émotion qui est différente. Voici 2 oeuvres qui datent de la même époque (début 19ème), une toile célébrissime de Delacroix et une estampe japonaise d’Hokusai. On peut les aimer, ou pas, l’idée est ici juste de voir ces 2 manières d’appréhender les choses, chez 2 grands artistes de l’histoire.

D’un côté, une richesse incroyable, quelque chose d’épique et allégorique … et de l’autre, un regard sur le quotidien. Dans cette dernière oeuvre, quelque part très simple, la complexité est dans la composition et la richesse des contrastes: entre le vide et le plein, le sombre et le clair, ce qui bouge et ce qui est immuable, entre ces 2 petits hommes et l’immensité du paysage, entre le quotidien fugace de la vie humaine et l’éternité du Mont Fuji,  …

Kanso s’écrit 簡素. Le premier logogramme fait référence à quelque chose de simple et bref. Le second à ce qui est essentiel, nu. Ensemble, ils évoquent quelque chose d’authentiquement simple, qu’on comprend immédiatement.

Obtenir une esthétique simple confronte à 2 enjeux:

1. le travail est « à nu », et tout doit être parfait. Pour revenir à la cuisine, si le plat comporte de nombreux ingrédients, on peut plus facilement masquer ou compenser. S’il n’y en a peu (cf oeufs au plat), la petite erreur saute aux yeux.

2. il faut faire un vrai choix, très tranché, sur ce qui est le vraiment essentiel. Sans compromis et sans nuance. Et accepter le risque qui va avec.

Et d’une certaine manière, ce choix esthétique est aussi un choix de vie, de qualité, de valeur. Comme en témoigne cette photo:

Dans un tel lieu, on aurait pu choisir une grande maison avec une magnifique vue sur la mer. Mais là, le choix est celui du calme, du simple, de l’harmonie, du respect de la nature.

Et cela n’empêche pas au Japon, il y ait aussi toute la démesure de Tokyo

Pour résumer ce post, voici une oeuvre d’un artiste japonais dénommé Yoshihiro Suda.

C’est une sculpture en bois.

En soi, le résultat est simple … juste une fleur. Mais travailler le bois et les teintures, pour arriver à un tel résultat laisse bouche bée.

Mes ceintures sont simples: une bande de tissu pour ceindre la taille. Pour faire l’extérieur, 1 ou 2 tissus. Il y a effectivement la qualité de ces 2 « ingrédients », mais aussi beaucoup de travail invisible … pour que le tout ait de la tenue tout en restant confortable et en épousant bien la forme de hanches. Il faut aussi que cette élégance dure, et ne se transforme pas en chiffon froissé après être restée assise pour manger ou travailler. Et comme le coton ne réagit pas comme la soie ou le lin … comme les tissus varient en épaisseur et en raideur, entre le mat et le brillant, il faut en permanence trouver le meilleur équilibre possible

Je remercie ici tous ceux qui ont écrit leur appréciation sur ce travail.

Ceinture obi à nouer en tissu japonais à motifs traditionnels, de couleur noir, gris et rose
ceinture à nouer / obi en lin de couleur écru / beige / nature

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *