Comprendre la Qualité, Le monde des Tissus

Comment Reconnaître la Vraie et la Bonne double-gaze de Qualité?

La gaze et la double-gaze sont très agréables à porter car très douce, très légères, respirantes, sans être transparentes ou fragiles. Mais il y en a des vraies et des fausses, des bonnes et moins bonnes. Comment trier et s’y retrouver? Voilà.

La gaze est un tissu léger, souple, aéré, mais avec une particularité: un tissage spécifique qui renforce sa stabilité, et évite qu’elle se déforme.

C’est quoi une fausse gaze? Eh bien, c’est une simple étoffe ajourée. On l’obtient par exemple en tissant classiquement (par exemple, en toile, selon le schéma ci-dessous), et en espaçant les fils. Mais, dans ce cas, comme avec une gaze de pharmacie, si on tire sur les côtés, les fils s’écartent, car rien ne les tient ensemble.

La vraie gaze est elle obtenue avec une technique de tissage particulière, appelée « pas de gaze » en français, ou « Leno » en anglais. Pour faire simple, les fils sont écartés, mais on les entrecroise (avec des torsades), ce qui permet au tissu d’être très aéré mais stable. Et il y a plusieurs manières de faire ces torsades, qu’elles soient françaises, anglaises, ou japonaises (les 3 ci-dessous).

 

L’équivalent japonais (Karamiori) est une technique utilisée depuis la fin du 8ième siècle. Voici d’ailleurs un article -en anglais- pour en savoir plus. Et si la gaze est d’un usage aussi ancien au Japon, c’est tout simplement parce qu’il y a là-bas des endroits et moments de l’année où il fait particulièrement chaud et humide, et où porter la gaze est des plus opportuns.

Maintenant, la différence entre bonne et moins bonne gaze?

Très simple: une gaze tissée avec un fil de coton fin et solide -donc plutôt haut de gamme- sera plus résistante, plus douce, plus légère, plus respirante que celle tissée avec un fil moins fin, plus pelucheux, et des espaces plus visibles (cf cet article sur la qualité du coton).

Enfin, la double gaze: cela consiste simplement en 2 gazes reliées régulièrement par des points indétectables.

Ses intérêts:

  • extrêmement douce au toucher (avec des cotons haut de gamme)
  • très légère
  • très respirante, et donc très agréable à porter quand il fait chaud
  • plus opaque que la maille / mesh.

Pourquoi préférer la double gaze japonaise? Simplement parce que c’est 12 siècles de savoir-faire, et qu’en terme d’agrément, c’est la meilleure et de loin, selon moi.

Personnellement, j’adore l’utiliser pour confectionner des écharpes, et notamment la combiner avec de la laine. Car sa douceur sur le cou est un vrai délice. Ou en faire des bandeaux à cheveux moelleux, légers, et respirants.

 

echarpe snood rose / saumon, en soie et double gaze de coton pastel, uni et motif géométrique lilas jaune, pour femme
Bandeau à cheveux en double gaze de coton japonais, douce et respirante, couleur turquoise avec imprimé aquarelle
Echarpe Snood pour femme beige, en laine et double gaze de coton japonais, pois pastel ocre kaki moutarde
bandeau à cheveux en double gaze de coton japonais, bleu à motif floral. Confort et qualité remarquables