Infos - Actus

Comment l’artisan peut être compétitif sur les prix

Est-il intéressant d’acheter un article fait main par un artisan? Ethiquement? Pourquoi pas. Ecologiquement? Probablement. Mais financièrement? Excellente question. Pour vous. Pour moi. Franchement, je me la pose régulièrement, en regardant ce qui est proposé, et en comparant avec ce que je fais.

J’ai pris l’exemple d’un bandeau croisé pour les cheveux en coton, avec bande élastique à l’arrière. Parce que beaucoup en font, moi incluse.

Eh bien, les prix varient entre environ 5 et 150 Euros.

A 5 Euros, voire moins, vous en avez chez Amazon, H&M, etc.

Si on s’intéresse aux marques de luxe, pour le même genre de produit, le prix atteint entre 100 et 150 Euros – hors soldes ou outlet. On en trouve notamment chez des grands couturiers italiens comme Roberto Cavalli, Dolce & Gabbana, Valentino, Missoni ….

En fait, c’est pareil si on prend les jeans: vous en trouvez aux alentours de 20 Euros. Chez Levi’s, c’est plutôt la centaine. Chez Gucci, ce sera bien au-delà des 500.

Et c’est le même genre d’écart si on prend un restaurant. Entre le menu d’un fast food à quelques Euros, celui d’un artisan / cuisinier, et un diner dans un 3* …. Même genre de constat si on prend un simple steak frites.

Qu’est ce qui peut expliquer une telle différence de prix entre ces bandeaux?

La qualité du tissu? Oui. La qualité des finitions? Oui.  Est-ce que cela rend vraiment le produit 30 fois plus coûteux ou 30 fois mieux?

Non, parce qu’avec un achat, vous payez toujours le produit, mais aussi les coûts de bureaux, de magasins, de logistique, de publicités, … les marges de ceux qui l’ont produit, transporté, vendu, revendu, …

Ensuite, les marques de luxe ne possèdent que très rarement leurs propres unités de fabrication. C’est le plus souvent sous-traité. On peut tout à fait obtenir des tissus de même qualité, sortis des mêmes usines, avec les mêmes matières.

Après, subjectivement, il y a une valeur liée à la marque, à la fierté de l’avoir achetée, de la posséder, de la montrer. Il y a une valeur de style, ce talent à ressentir l’air du temps, à créer / stimuler l’émotion. Une garantie certaine de qualité à la fois irréprochable et de top niveau.

Enfin, il y peut y avoir des finitions qui créent des différences de coût, comme des biais décoratifs sur les bords (coutures gansées), mais personnellement, j’en ai vu uniquement sur les bandeaux en soie à 300€. Cela peut aussi être un tissu imprimé aux motifs spécifiquement pour l’utilisation finale (telles les soies chez Leonard, dessinées au format de la cravate), mais le plus souvent …

Est-ce qu’un artisan peut avoir sa place et un vrai intérêt? Oui, je le crois profondément. Je travaille chez moi, donc sans frais de structure. Mes tissus viennent des meilleurs fabricants, en France, en Italie et au Japon. Je découpe mes tissus pour que ce soit le plus joli possible. Mes machines (2 Bernina + 1 Janome) sont payées et vivront longtemps. Mon site me coûte 6 Euros par mois, et je l’ai fait avec un logiciel libre. Je n’achète pas de publicité. Je travaille à la commande, avec peu de stock. La diversité de ce que je fais me permet d’optimiser mes pertes. Mes finitions sont d’excellent niveau.

Le style? Je me souviens d’une discussion avec un oenologue, qui me confiait que les bons vins sont ceux qu’on trouve bons avec les yeux bandés. Indépendamment de l’étiquette, qui peut influer sur le jugement. Une manière de dire qu’il faut savoir faire confiance à son propre goût.

Quid de mes bandeaux à cheveux? Ils sont aux alentours de 20€ …  30 Euros pour la soie. Plus chers que certains, beaucoup moins chers que d’autres. On peut débattre du style, mais il y a une vraie différence objective: ils sont faits sur-mesure. Question confort, c’est un plus appréciable.

 

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2019 Polina Couture

Laisser un commentaire