Harmonie des Couleurs, Le monde des Couleurs

Comment mieux porter le Jaune Moutarde? Haute Couture, Beaux Arts, Psychologie & Science Optique

L’objectif de ce post est de vous donner toutes les clés pour bien comprendre et bien utiliser la couleur moutarde. Que ce soit dans l’habillement ou la décoration. Pour que vous que vous sachiez pourquoi ça va ou pas, comment améliorer, selon ce que vous voulez obtenir.

Car les goûts, c’est subjectif, ça change, et surtout c’est personnel, et chacun est différent.

Par contre, composer une belle palette, c’est une alchimie complexe: il y a évidemment la partie esthétique, mais il faut aussi que cela corresponde à votre personnalité, votre physique, votre teint, votre garde-robe actuelle, … pareil pour la décoration, faut que ça aille avec vos meubles, la taille des pièces, l’ensoleillement, etc. C’est pourquoi il est utile d’avoir des repères solides pour réaliser ses propres projets.

« Moutarde » est une couleur qu’on utilise dans l’habillement depuis le début du 17ème siècle. Mais on en voit de multiples interprétations; en voici quelques une trouvées sur Internet:

1. Quelle est la vraie couleur de la Moutarde?

Il n’y a pas une, de fait, il y en a plusieurs.

La plante moutarde est une herbe à fleur jaune. La famille (sinapis) contient plusieurs espèces; la blanche, la noire et la brune sont les 3 utilisées pour faire des condiments. Leurs graines ont des couleurs différentes (entre blanc, jaune, et brun), un peu comme le poivre.

Le condiment moutarde a aussi différentes couleurs, notamment d’un pays à l’autre. Ceci tient aux graines, mais aussi aux autres ingrédients qu’on y ajoute traditionnellement (par ex. le curcuma aux US). Ce qui explique pourquoi on voit des vêtements de couleur jaune safran ou chartreuse décrits comme moutarde.

2. Comment est composée la couleur Moutarde?

Techniquement, moutarde est un jaune légèrement orangé et rabattu, c’est à dire foncé avec l’ajout d’un peu de noir. Cette vision est largement consensuelle. Et déjà, rien qu’en sachant que moutarde = jaune bouton d’or + gris, on entrevoit d’autres possibilités de combinaisons.

Le langage « marketing » utilisé par les marques pour décrire répond lui à d’autres critères que la seule pertinence … on peut utiliser le mot moutarde pour décrire tout genre de jaune foncé parce que c’est souvent tapé dans les moteurs de recherche, parce que c’est à la mode, que ça donne une belle image … ou que c’est un descripteur commun à plusieurs langues, ce qui est le cas de moutarde. Ou simplement parce qu’on ne trouve pas d’alternative convaincante.

Maintenant, pour que vous le voyiez mieux par vous-même, voici une comparaison entre:

  • un jaune rabattu (jaune + noir); le résultat semble tirer vers le vert;
  • un jaune orangé rabattu; le résultat est bien un moutarde.
  • un orange rabattu; le résultat va vers le brun (orangé brulé, caramel, …).

Voici les 3 résultats côte à côte.

Le seconde méthode -techniquement- pour obtenir du moutarde est de mélanger un jaune orangé avec sa couleur opposée: le bleu (le mélange de 2 couleurs complémentaires donne un gris). En en ajoutant juste un peu, comme vous voyez. Successivement de gauche à droite:

  • les 2 couleurs qu’on mélange, à 100%: un jaune et sa couleur opposée / complémentaire: bleu
  • la composition du mélange, avec le même jaune orangé plus un peu de ce même bleu;
  • puis enfin le résultat du mélange précédent, mais cette fois tout seul.

Ce que change la quantité de bleu qu’on ajoute? Le résultat sera alors plus ou moins chaud ou froid, plus ou moins sombre.

Ce que change la quantité de rouge dans le jaune orangé? Plus il y a de rouge, plus on va aller vers la famille des  bruns (marron, camel, …).

Quelle est la différence concrète entre un orange rabattu et un orange rompu? Elle est subtile. L’ajout de la complémentaire donne une couleur qui sera d’apparence moins « propre » / plus salie si l’on voit le verre à moitié vide … et plus naturelle / authentique si l’on voit le verre à moitié plein.

3. Quelles sont les nuances de la couleur Moutarde, et comment les interpréter?

Ceci en fait résume et simplifie le paragraphe précédent:

  • si votre moutarde semble un peu vert  / anis / chartreuse, c’est un jaune noirci.
  • si votre moutarde n’a pas de touche de vert, c’est un jaune orangé avec du noir.
  • s’il tire vers le brun / bistre, c’est un jaune plus orangé, qui contient plus de rouge.

4. Pourquoi porter du Moutarde?

Chez nous, le jaune a des valeurs négatives liées à l’histoire, et très probablement aux grandes maladies d’antan. En Chine, c’était la couleur du pouvoir, signifiant vertu et noblesse. Dans la vie concrète, c’est d’abord la couleur du soleil, et donc de la vie. Et un moyen, dans une tenue, d’amener de la lumière, du rayonnement, un certain optimisme. De manifester aussi une certaine liberté d’être.

Mais comme c’est une couleur qu’on peut considérer comme difficile à porter et à assumer, opter pour un jaune moutarde est un compromis intéressant, pour, dirons-nous, apporter un soleil plus tamisé et moins aveuglant, une chaleur plus douce et moins brûlante.

Après, tout est affaire de nuances, et de petites nuances de teinte et de proportions changent tout. Car entre un jaune vif tirant vers le doré et un jaune orangé de coucher de soleil …  entre une tenue intégralement jaune et une petite touche apportée par un accessoire …

5. Quelles sont les palettes traditionnelles avec du Moutarde?

Il y a 4 palettes harmonieuses « basiques »:

  1. le camaïeux,
  2. le ton sur ton,
  3. le contraste,
  4. les harmonies contrastées,

Voici un camaïeux de moutarde :

Le ton sur ton consiste à associer la couleur avec d’autres qui sont à la fois proches et différentes. C’est ce qu’on appelle des harmonies analogiques. Dans le cas de notre moutarde (jaune orangé « noirci »), on va donc l’associer avec un vert « noirci » et un jaune « noirci ». De manière générale, on considère que des compositions comme sur la 1ère planche sont harmonieuses. Je dirais harmonieuses et douces. Sur le même principe, on peut composer de manière moins douce, et tout aussi équilibrée, en s’écartant plus dans le vert et le rouge.

Dans les 3 compositions précédentes, le moutarde est central. Mais on peut aussi le considérer comme en étant le début d’une route vers un rouge, ou la fin d’une route partant du vert. Ce qui donne les 2 résultats suivants:

Enfin, si on souhaite des contrastes, la palette s’élargit là vers les opposés, donc des bleus azur voire turquoise, et le violet ou le magenta.

En voyant cela, vous pouvez vous demander par ex.: « comment cela se fait-il? Je ne dois pas porter du moutarde avec du marron ou du rouge? »

Les associations ci-dessus sont les bases classiques, telles qu’on apprend dans les écoles des Beaux Arts ou de Design. Qu’ont, par exemple, merveilleusement exploité les Impressionnistes. Mais on peut associer moutarde avec n’importe quelle autre couleur, le tout est de savoir comment.

6. Comment associer le moutarde avec n’importe quelle autre couleur?

Moutarde peut s’associer à n’importe quelle couleur condition de trouver ce qui fera le lien entre les 2, et grosso-modo, c’est celle qui serait entre les 2 dans une grande boite de crayons. Illustration: admettons que je veuille mettre du moutarde avec du vert … ou du marron … ou du rouge; on voit que l’association devient plus équilibrée, plus harmonieuse en ajoutant une 3ème couleur qui justement fait le lien visuellement:

Si vous souhaitez des associations plus lumineuses, pas de souci, la logique reste la même.

7. Comment associer moutarde et noir?

Le noir s’associe directement avec n’importe quelle couleur.

Si vous cherchez à obtenir un résultat harmonieux et équilibré, l’option opportune est de faire le lien avec un brun (entre jaune et noir).

Si vous voulez ajouter du contraste, l’option à considérer est un bleu grisé foncé. Bleu, car c’est l’opposé du jaune; et grisé pour faire le lien avec noir.

8. Comment associer le jaune moutarde avec un bleu Denim (jeans)?

Généralement, le Denim est aussi un bleu grisé.

Si vous cherchez à obtenir un résultat harmonieux et équilibré, la première option est de faire le lien avec un vert. S’il est relativement vif, il apportera sa lumière à l’ensemble.

Si vous voulez ajouter du contraste, l’option à considérer est un pourpre relativement clair. Il aura l’avantage d’ajouter de la chaleur.

9. Comment s’écarter des règles classiques?

De manière générale, la cohérence est un avantage.

Moutarde étant un jaune orangé noirci et une couleur rabattue, il est cohérent de l’associer avec ses « soeurs », donc tout autre couleur rabattue.

Vert: vert céladon, asperge, sauge, …

Bleu: bleu fumé, bleu acier, bleu bleuet, bleu pétrole, bleu canard, …

Rouge / Rose: vieux rose, amarante, fraise écrasée, rouge brique, rouge tomette, …

etc.

Et pour revoir le principe de contraste simultané, voyez comment évoluent la vision des mêmes couleurs, suivant le fond. Même sur un fond dit neutre.

10. Pour résumer, vos 6 possibilités pour créer des palettes avec moutarde

Pour assortir le moutarde, vous pouvez:

  1. Évidemment faire des camaieux (des dégradés de la même teinte);
  2. Utiliser avec les blancs / gris / noir / greige, qui, par définition, vont avec tout;
  3. Mettre en valeur le moutarde en lui adjoignant une couleurs opposée (bleu, violet, aubergine, indigo, bleu nuit, …);
  4. Associer le jaune moutarde avec les couleurs qui lui sont proches, à savoir les oranges foncés et les verts.
  5. Créer des harmonies de tons en l’associant avec tout ce qui est rompu, ou ocre (ocre jaune, ocre rouge, …)
    • Vert olive, caca d’oie, vert sauge, rouge brique, orange brûlé, vieux rose, grenat, etc.
  6. Pour composer le moutarde avec une couleur inhabituelle, cherchez une 3ème couleur qui fait le lien entre les 2.

Pour illustrer cela, une de mes créations, où le moutarde est associé à des couleurs … inhabituelles:

snood moutarde chirimen japonais

Rappel: les principes de bases des Compositions colorielles

Schématiquement, voici les 4 repères pour faire de bonnes compositions de couleurs:

  • toute couleur -hormis le noir et le blanc- est en fait un mélange de plusieurs teintes; et toute couleur donnée peut être obtenue avec différents mélanges;
  • la vision d’une couleur donnée est toujours influencée par les couleurs qui l’entoure;
  • on crée l’harmonie en utilisant des couleurs ayant une teinte en commun dans leur composition
    • par ex. le rose (rouge + blanc) n’a rien en commun avec le bleu; par contre, le vert est lié au bleu (car vert = jaune + bleu).
  • on renforce le contraste en utilisant des teintes opposées
    • Par ex. la proximité de noir rend le blanc plus blanc;  la proximité de sombre rend le clair plus clair; etc. C’est un effet d’optique.
    • toute couleur a un opposé
    • les couleurs opposées sont aussi appelées complémentaires (l’opposé du rouge est vert, celui du jaune est violet, etc.-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *