Derrière un objet d’artisan, il y a une personne. Qui imagine, fait, s’engage.
Ce n’est pas facile de se présenter ou parler de soi. Par pudeur notamment.
Voici en quelques mots et images

Je viens d’une petite république de la fédération de Russie: la Tchouvachie. C’est un territoire aux abords de la Volga, qui a sa propre culture, sa propre langue.

J’en tire des influences slaves, mongoles, finnoises, turques, tatares.

J’ai passé mon enfance dans une petite ferme. Après l’école, j’aidais mes parents. Je sais m’occuper d’un potager, d’une ruche. Eclaircir un pommier. Traire une vache à la main. Faire le pain ou le fromage.

C’est là que j’ai appris à coudre.

Le travail manuel fait partie de ma vie. Depuis le début.

Après mes études, j’ai travaillé dans l’univers des médias.

J’ai dirigé la 1ère radio régionale tchouvache, animé un talk-show à la télé.

Et puis j’ai rencontré un français.

 

Et toute ma vie a changé …..

Puis encore plus changé …

Progressivement, je suis revenue à la couture.

D’abord pour moi.

Puis, j’ai commencé à partager mon travail sur les réseaux sociaux.

Comme beaucoup de femmes, j’adore les vêtements et les chaussures.

Ma relation avec les tissus est passionnelle.

J’aime les ausculter, les toucher,

Apprendre sur eux.

En chercher, partout.

Ma seconde passion « couture » est le « comment ».

C’est à la fois la technique pure, mais aussi l’intelligence manuelle.

En fait, je veux être fière du résultat.

De mon enfance, j’ai notamment gardé un fort lien à la terre.

J’aime ses couleurs.

La nature est une source d’inspiration, de respiration, d’émotions

Le Japon est devenu mon autre source d’inspiration.

A travers ses artisans, ses tissus, ses esthétiques, ses arts.

Trouver une harmonie entre des contraires, un équilibre avec une asymétrie.

Rendre l’élégance naturelle, être jolie sans le chercher ( – Iki)

Cette image est probablement ce qui représente le mieux à la fois mon chemin et ce à quoi j’aspire.

On y voit la qualité, l’effort, les couleurs, l’élégance, la nature, la simplicité, le mélange des cultures, …. et même l’hiver qui me rappelle mon pays d’origine.

 

En Patchwork d' Images